Sélectionner une page

Communiqué de Frédéric Boccaletti, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Délégué départemental du Var

En Assemblée plénière du Conseil régional, j’ai déposé ce jour une motion demandant que la Région finance l’achat de caméras-piétons pour les pompiers. Ces caméras sont de nature à dissuader les agressions dont les pompiers sont trop souvent victimes, améliorant ainsi les conditions de travail des pompiers et la qualité des secours.

A ma stupéfaction, le Président de la Région, Renaud Muselier, a refusé même d’examiner ma motion sous un prétexte bidon, montrant ainsi tout le mépris qu’il a pour les pompiers et le peu de considération dans lequel il tient l’intérêt général.

Lors de l’Assemblée plénière du 16 mars, j’avais déjà déposé un vœu demandant au Gouvernement de faire procéder aux évolutions législatives pour autoriser le port de caméras-piétons par les pompiers. Ce vœu avait lui aussi été rejeté par l’exécutif régional, sous le prétexte ridicule que c’était… illégal. En effet, c’est bien pour cela que je demandais un changement de loi…

Le Parlement a depuis voté l’autorisation pour les pompiers de porter des caméras-piétons. J’espérais donc que le Conseil régional pourrait s’engager financièrement auprès des pompiers pour les aider à s’équiper de caméras. Mais Renaud Muselier et son exécutif se sont une nouvelle fois enfoncés dans le sectarisme, privilégiant les petites querelles politiciennes à l’intérêt général.

En ce qui me concerne, comme l’ensemble des élus du Rassemblement National, je ferai toujours passer le bien commun d’abord. Et malgré le rejet de ma motion, les pompiers peuvent compter sur moi pour continuer inlassablement de les défendre.