Sélectionner une page

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti Président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Conseiller municipal de Six-Fours-les-Plages et Philippe Vardon Membre du Bureau national du Rassemblement National, Vice-président du groupe RN au Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Un mois après son élection à la présidence du Conseil régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, Christian Estrosi avait souhaité encadrer les frais de déplacement des élus, en limitant notamment le coût des nuits d’hôtel à Paris à 90 euros. Documents à l’appui, Mediapart vient de démontrer que ces règles ne s’appliquaient manifestement pas à lui-même !

En effet, le site d’information révèle que Christian Estrosi a cumulé les nuitées dans un luxueux hôtel parisien, certaines coûtant jusqu’à 360 euros. Soit quatre fois le montant que lui-même avait fixé pour les (autres ?) élus. Mediapart révèle ainsi que les nuits d’hôtel de Christian Estrosi ont coûté à la collectivité régionale, et donc aux contribuables, près de 5000 euros en à peine un mois, entre le 11 septembre et le 12 octobre 2016. A ces coûteuses nuitées viennent s’ajouter quelques dîners, dont un repas dans un restaurant cannois, pendant le festival du film, pour 3 640 euros, payé par la Région sans que les règles des marchés ne soient apparemment respectées et cela malgré les avertissements des services administratifs concernés.

Christian Estrosi s’est souvent plu à donner des leçons en matière d’éthique, il avait même fait rédiger une charte dans ce sens à ses colistiers. L’avait-il signée lui-même ou celle-ci ne s’appliquait-elle – là aussi – qu’aux autres ? Puisque, toujours à grand renfort de communication, Christian Estrosi avait aussi jugé nécessaire de doter la Région d’une Commission de déontologie, nous avons donc saisi celle-ci par courrier ce jour afin qu’elle puisse se prononcer sur les dépenses de l’ex-Président, aujourd’hui encore Président délégué. La Commission et sa Présidente trouveront ici une occasion unique de démontrer leur indépendance !