Sélectionner une page

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, Délégué départemental du Var

Hier matin, un policier de la Brigade Anti-Criminalité de Toulon, de retour de son service, a violemment été agressé à Hyères. D’abord par deux individus ayant tenté de cambrioler son véhicule puis, ayant été reconnu comme policier, peu après, par huit individus, barre de fer à la main.

Le pire aurait pu arriver, aujourd’hui nos policiers sont agressés juste devant chez eux et leurs familles menacées. Le ministre de l’Intérieur semble découvrir ce phénomène alors que les signaux d’alerte existent depuis longtemps. Le Rassemblement National ne cesse de dénoncer cet ensauvagement et de demander de la fermeté face à ces délinquants complaisamment traités par une partie des magistrats.

La justice serait que cette famille n’ait pas à trouver un nouveau logement, mais que ces délinquants probablement « défavorablement » connus de la police soient retrouvés, sévèrement punis, mis hors d’état de nuire et connaissent, eux, un déménagement dans une de nos prisons pour quelques années.