Sélectionner une page

Communiqué de presse du Lieutenant-Colonel (ER) Jean-Marc Menichini, Chevalier de la Légion d’Honneur, délégué du Rassemblement National de la 6ème circonscription du Var

Comme chaque année, ce 2 janvier 2019, a été commémoré à Signes « Le Combat de la ferme de La Limate », du 2 janvier 1944, où 1 berger et 10 maquisards ont été tués par les nazis ; cette année encore, cela a permis au Président de l’ANACR de profiter de l’occasion pour faire un discours politique bien loin des actes héroïques des résistants honorés.
En effet, un discours de haine envers les patriotes européens et notamment français a été prononcé ; ils ont été notamment traités de « peste brune » envahissante, avec un appel à lutter contre les populistes qui gangrèneraient » le pays. Ces attaques incongrues et déplacées ont même été saluées par certains élus présents dont Monsieur le Maire de Signes.
Cela est inadmissible ; ces maquisards ont été massacrés parce qu’ils résistaient à l’envahisseur et se servir de ce sacrifice ultime pour une inepte et obsolète argumentation politique n’est pas digne du Président d’une Association Patriotique.
La « peste brune » en France et en Europe est le fondamentalisme islamique – comme l’a très justement rappelé le Représentant du Préfet présent – qui entraîne son flot de morts au quotidien et non pas les peuples qui défendent l’intérêt national et qui veulent préserver leurs traditions, leurs frontières et leur avenir ainsi que celui des générations futures. C’est pour ces valeurs-là que les résistants et combattants de la Seconde Guerre Mondiale se sont battus et sont morts et non pour laisser aujourd’hui leur pays abandonné à l’invasion migratoire, à la mondialisation et à l’islamisation…