Sélectionner une page

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur, conseiller municipal de Toulon, membre du conseil national du Rassemblement National

Le gouvernement vient d’annoncer qu’il rajoutait 17 nouveaux quartiers dans son plan « Quartiers de reconquête républicaine », dont trois rien que pour la ville de Toulon. Ces effectifs supplémentaires de Police sont les bienvenus là où les morts, les blessés et les terrorisés sont de plus en plus nombreux.

Mais cette action du gouvernement n’est en fait que mettre un pansement sur une fracture ouverte qui, elle, n’est jamais réduite, traitée, soignée. Car tous ces quartiers sont sortis du champ « républicain » en raison de l’immigration massive qu’ils subissent. Maintenir notre politique migratoire et notre code de la nationalité c’est accentuer la fracture. Les sociétés multiculturelles virent toujours au multiconflictuel.

Les Républicains avaient, entre 2007 et 2012, diminués le nombre de policiers et de gendarmes ; les Socialistes avaient aggravé le laxisme judiciaire. Les deux réunis en quelque sorte dans le gouvernement Macron persistent à forcer encore l’immigration invasion. Le Rassemblement National ne boude pas ces nouveaux moyens annoncés, mais réaffirme surtout que le traitement de la fracture et de ses causes sera la seule et unique voie de guérison de nos maux !