Sélectionner une page

Communiqué de presse de David Rachline, Maire de Fréjus, et Julie Lechanteux, adjointe au maire et conseillère départementale du Var

Dans un article de Var Matin, en date du 28 avril, intitulé« optimiser « la lutte contre les inondations », nous apprenons, que l’Union Européenne subventionne des projets de la CAVEM pour lutter contre les inondations.

Nous nous félicitons que la CAVEM au prix de mécanismes longs et compliqués et donc coûteux puisse obtenir des subventions de l’UE, mais pouvons-nous légitimement nous en réjouir quand on connaît le montant de la contribution de la France à l’UE ?

Il semble nécessaire de rappeler que la France est un pays dit contributeur net au budget de l’UE, c’est-à-dire qu’il donne pour le fonctionnement de l’institution européenne plus qu’il ne reçoit. Il est même le 2e plus fort contributeur et les prochains budgets seront construits avec une contribution française encore plus élevée, si rien ne changeait.

Ce sont donc des dizaines de milliards d’euros que la France ou plutôt que les contribuables français versent depuis des années pour le fonctionnement de l’UE qui manquent aujourd’hui, aussi bien aux collectivités pour aménager intelligemment leur espace, qu’à la nation pour préserver des services publics de qualité.

Alors que quelques milliers d’euros de l’UE reviennent sur nos territoires n’est qu’un moindre mal.