Sélectionner une page

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Délégué Départemental RN du Var, Conseiller municipal de Six-Fours, Conseiller métropolitain de TPM, Président du Groupe RN au Conseil régional

Ce matin lors de l’émission « Bourdin direct » Christian Estrosi a été catégorique : c’est parce que les Républicains ont pris pour cible Emmanuel Macron plutôt que le Rassemblement National qu’il y’a eu l’échec aux Européennes. Renaud Muselier ne disait pas autre chose, ce lundi, quand il parlait « d’élargir l’offre politique » ou encore de « droite ouverte ».

En réalité Christian Estrosi et Renaud Muselier contribuent largement aux échecs électoraux qu’ils dénoncent ensuite. Ils y contribuent en continuant dans ce mirage d’une droite ouverte sur le centre. Car leur « offre politique » c’est en fait, déjà, celle d’Emmanuel Macron, leurs propositions c’est en fait de faire de LR une force supplétive à celle de LREM. Les électeurs, les militants LR ne supportent plus aujourd’hui ce double langage, les promesses vite oubliées pour satisfaire les « alliés » centristes.

Nous ne cessons de le répéter, les électeurs de droite et certains élus locaux peuvent se retrouver avec le RN sur des propositions claires : l’identité, la justice fiscale, la sécurité, le retour de l’autorité de l’État. Tant de valeurs qui sont aujourd’hui abandonnées par les ténors LR sitôt l’élection passée.  À tresser des lauriers à Laurent Wauquiez suite à sa démission, le tandem Estrosi-Muselier devrait aussi en prendre exemple.