Sélectionner une page

Aujourd’hui est parue sur le site de La Provence une brève informant que « trois collaborateurs du groupe RN au Conseil Régional » ont été placés en garde à vu. Sur le site de Var Matin et Nice Matin, une brève indiquant que « trois salariés du groupe RN en garde à vue pour détournement de fonds publics ».

Aussi bien ces titres que les faits énoncés dans ces brèves sont tronqués, je n’ose penser sciemment, mais simplement par méconnaissance du dossier.

En tant que Président du groupe Rassemblement National au Conseil régional de Provence-Alpes-Côtes-d’Azur, je souhaite apporter les rectifications suivantes :

Si les journalistes, auteurs de ces brèves, étaient mieux renseignées, ils auraient indiqué qu’il s’agit de 3 anciens collaborateurs. De même, ils auraient précisé dans leurs brèves que les faits reprochés à ces personnes avaient été signalés par mes soins à l’administration régionale. Cette dernière a ensuite mené les investigations nécessaires.

Notre groupe ne saurait accepter ni couvrir les pratiques dont il est question dans cette affaire.

Pour conclure, il reste étonnant qu’une telle information puisse être diffusée sans avoir au préalable interrogé le Président du groupe en question. D’autant plus quand tous ces éléments ont fait l’objet d’un article en fin d’année dernière dans La Provence du 8 octobre 2018.