Sélectionner une page

Communiqué de presse de Dorian Munoz, Responsable Rassemblement National de La Seyne

« Les riverains de Saint-Elme rassurés sur l’accueil des mineurs étrangers » voilà ce que l’on pouvait lire en titre sur le Var Matin d’hier… Et pourtant, ce n’est surement pas l’analyse de la majorité des habitants du quartier, ni celle des 32,69 % de seynois qui ont voté dernièrement pour Le Rassemblement National et qui, de fait, sont contre cette folle politique migratoire organisée depuis des années dans notre pays.

Comment leur donner tort ? Eux qui ont été mis devant le fait accompli sans que la municipalité communo-socialo-insoumise ne réagisse ! Eux qui ont appris comme la majorité des français que très peu sont mineurs. En effet, en quittant l’Afrique, les « migrants » ont pour instruction de dire à l’arrivée qu’ils sont mineurs !

En réalité, ces personnes devraient être systématiquement soumises à des tests osseux, les majeurs expulsés sans ménagement, et les mineurs pris en charge par les ambassades de leurs pays d’origine en vue de les rendre à leurs familles sur place. D’une manière générale, c’est toute la politique d’accueil des « mineurs étrangers isolés » qui doit être révisée. D’un coût de plus d’un milliard d’euros par an pour les contribuables, et source d’innombrables fraudes, elle encourage toutes les dérives.

A l’heure où de nombreux compatriotes peinent à boucler leurs fins de mois, des sommes importantes sont dépensées pour loger, nourrir, soigner et entretenir des populations entrées clandestinement en France. Les seynois dans le besoin et les français plus généralement, apprécieront.

Le Rassemblement National, quant à lui, s’oppose à cette préférence étrangère systématique et continuera d’affirmer que la solidarité doit s’exercer avec les nôtres d’abord. A titre personnel, je suis persuadé que le Fort de Saint-Elme aurait pu connaître une autre utilité et servir d’abord aux seynoises et aux seynois !