Sélectionner une page

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Conseiller municipal de Six-Fours-les-Plages, Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur

Le Pointu ne doit plus se produire sur l’île du Gaou ! A la suite des déclarations du directeur du Pointu Festival, cette conclusion s’impose ! En effet, il confirme lui-même à Var Matin qu’il lui est impossible d’empêcher les visiteurs de fumer sur ce site protégé.

Certaines déclarations à la presse ne correspondent pas à la réalité des faits ! J’ai pu moi-même m’entretenir avec le responsable de la sécurité, dimanche soir. Il m’a indiqué être dans l’impossibilité d’intervenir, puisqu’ils étaient à des postes fixes et qu’aucune équipe volante n’était disponible sur l’île. De surcroît, ils n’avaient aucun pouvoir de police afin de faire respecter l’interdiction de fumer.

Le directeur du festival indique prôner « la prévention et la sensibilisation ». Il y a une législation sur cette île et elle doit être respectée par tous. Sinon comment expliquer demain à un visiteur qu’il serait sanctionné alors que des milliers de personnes ont pu fumer en toute quiétude ?

Le directeur du festival affirme aussi que « le site a été nettoyé et arrosé tous les soirs à la lance à incendie pour prévenir tout risque ». Comment alors expliquer que dès 8h du matin nous avons pu constater sur le site des déchets jonchant le sol ? Des éclairages encore allumés à 8h du matin sur l’espace « chill-out ». Alors qu’aucune personne de l’organisation n’était sur place ? (Cela veut donc dire que toutes les installations électriques n’ont pas été débranchées à la fin des concerts. Ce qui augmente le risque d’incendie, d’autant plus que les installations électriques sont disposées à même le sol sans la moindre protection). Comment le carré VIP a-t-il pu être installé à un endroit où il est habituellement interdit de marcher ?

Sur la base des déclarations et des constatations que j’ai pu faire, je saisis ce jour le Préfet du Var afin que ce festival n’obtienne plus d’autorisation d’organiser des concerts sur l’île du Gaou au vu des risques. Dans le souci de préserver notre environnement, il convient de choisir un autre lieu.