Sélectionner une page

Communiqué de presse de Christopher Pecoul, candidat RN aux élections municipales de Saint-Raphaël.

Pour reprendre la publication en date du 16 Septembre de Monsieur Laugier sur sa page facebook, et je cite: « en tapant à toutes les portes, l’opportunisme de certain(e)s semble hélas plus fort que les valeurs Républicaines ».
Dire tout et faire son contraire, pas étonnant que le PS soit en ruine. Voilà des années que la gauche et la droite s’unissent pour préserver leurs places et prébendes au nom de leurs sacro-saintes « valeurs républicaines ». C’est ce jeu idéologique et partisan qui fait qu’à Fréjus la gauche ne fait plus entendre sa voix dans l’opposition municipale, ni dans les conseils départemental et régional.
Bien dommage pour la démocratie riche de l’expression de ses sensibilités politiques.
En clair ce que se permettent les « socialistes » avec la « droite républicaine » est bien, mais surtout pas quand d’autres personnes trouvent entente pragmatique autour des dossiers locaux.

Chez eux l’intérêt de quelques initiés, chez nous l’intérêt général de nos administrés.
La seule raison qui pousse Monsieur Laugier à rallier Monsieur Cordina relève donc d’un pur réflexe idéologique et partisan: faire barrage au Rassemblement National.

Les Raphaëlois seront, à n’en pas douter, lucides sur les réelles motivations et ambitions des différents candidats, et porteront leur choix sur celui qui sait se tenir au-delà des clivages partisans et postures idéologiques pour défendre l’intérêt général.
En réalité les tenants de l’ancien régime prétendent faire du neuf avec du vieux, prétendent faire tout le contraire de ce qu’ils ont fait ou défendu pendant des années.
Un choix radicalement opposé au Rassemblement National qui s’appuie sur une vision jeune et d’avenir, fort de l’expérience de saine gestion dans les collectivités que ses élus administrent déjà avec succès.