Sélectionner une page

Communiqué de presse d’Aline Bertrand, Conseillère régionale de Provence-Alpes-Côte d’Azur, responsable du Rassemblement National de La Valette-du-Var

« Le sombre parcours d’un récidiviste suspecté de viol » c’est sous ce titre de Var Matin que nous lisons l’histoire du « toulonnais » enfin incarcéré. Toulonnais, peut-être, mais il fut tous les jours dans la résidence La Coupiane de La Valette depuis de nombreuses années.

Il viole une jeune femme en 2017, est relâché, s’exhibe sexuellement à côté d’un jardin d’enfants (toujours libre) puis viole une deuxième femme en 2018.

A La Coupiane, les habitants (dont je fais partie) n’ont eu de cesse d’interpeller la municipalité ces deux dernières années : plaintes, communiqués de presse, courriers électroniques, etc. Nous demandions à la mairie d’agir pour la tranquillité du quartier face au danger que représentait cet homme.

En avril 2019 par voie de presse, Thierry Albertini souligne qu’il existe une application mobile citoyenne pour signaler les incivilités (Var Matin du 15 avril 2019) plongeant les valettois concernés dans le désarroi. Fort heureusement, cet individu est emprisonné et n’aura désormais plus le droit d’apparaître dans le quartier de La Coupiane suite à la condamnation pour exhibition sexuelle dont je me suis portée partie civile.

Avec l’embauche de 4 policiers supplémentaires, on aurait pu croire que notre ville serait paisible, mais c’est sans compter sur le manque de volonté de la part de l’équipe municipale qui ne s’occupe que des inaugurations et des buffets, propices, selon eux, à leur réélection.

Je tiens sincèrement à remercier les forces de l’ordre pour leur ténacité sur ce dossier et fais part de ma compassion aux victimes de cet individu, j’aurai aimé faire mieux et davantage pour vous éviter ces drames.