Sélectionner une page

Communiqué de presse de Frédéric Boccaletti, Président du groupe RN – Provence-Alpes-Côte d’Azur, Délégué départemental du RN Var

Aujourd’hui a débuté au Conseil régional un cycle de plusieurs sessions de sensibilisation aux phénomènes de radicalisation dans les services publics. Auparavant orienté uniquement vers les agents des Lycées c’est désormais l’ensemble des agents régionaux qui peuvent suivre ces sessions. En ce triste jour « anniversaire » des attentats de Paris et quelques semaines après l’attentat de la Préfecture de Police de Paris, c’est une mesure importante pour notre collectivité.

Notre groupe se félicite de l’organisation de ces sessions. En effet c’est en partie ce que nous demandions lors de la dernière Assemblée plénière d’octobre au travers d’une motion. Nous avions alors défendu la mise en place d’une véritable politique de prévention de la radicalisation auprès de tous les agents de la région, l’identification claire d’un référent auprès de tous afin que chaque agent puisse faire part d’un doute, d’une hésitation et enfin un cycle de formation pour reconnaître au mieux les différents signes de radicalisation.

Nous regrettons seulement que, pour des raisons politiciennes, l’exécutif ait voté contre ce qu’il semble aujourd’hui mettre en place en partie. Notre groupe veillera à ce que ces sessions ne soient pas sans lendemain et que notre collectivité approfondisse et poursuive ce long travail, dans l’intérêt de tous les agents, mais aussi des habitants de notre région.