Sélectionner une page

Communiqué de presse d’Amaury Navarranne, candidat à la Mairie de Toulon, conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d’Azur et conseiller municipal de Toulon

Ce 18 décembre, pour la « Journée internationale des migrants », bon nombre de manifestations de soutien à l’immigration clandestine ont lieu partout en France. A Toulon est organisé un « cercle du silence » et un « ciné-débat » pour demander un accueil plus humain des migrants, mélangeant clandestins délinquants et vrais réfugiés.
Ce jour est pour nous l’occasion de rappeler que 95% des demandeurs d’asile en sont déboutés, mais restent sur notre territoire. La France est le pays européen qui accueille le plus d’immigrés légaux et illégaux. Cette insupportable situation est encouragée par une myriade d’associations qui participent à l’appel d’air migratoire, incitant toujours plus de gens à quitter leur terre pour trouver chez nous un hypothétique confort.

Cet égoïsme de vouloir accueillir toute la « misère du monde » est criminel à la fois pour les risques que cela fait prendre aux partants (pour le plus grand bénéfice des mafias de passeurs) mais aussi pour les Français qui voient sans cesse leurs prestations sociales se réduire et le multiconflictualisme grandir, leur sécurité s’amoindrir. Pour une gestion plus humaine des vrais réfugiés il faut dire « halte à l’immigration » ! Nous sommes aussi de ceux qui pensent qu’il est indécent d’accueillir chez nous de jeunes Maliens en âge de se battre, abandonnant leurs mères ou leurs sœurs, pendant que nos soldats français vont mourir pour eux au Mali…