Sélectionner une page

Communiqué de presse de Christopher Pecoul, candidat à Saint-Raphaël

Je vous annonce officiellement que la Droite Populaire apportera son soutien vis-à-vis de ma candidature pour les élections municipales de 2020 à Saint-Raphaël.

Thierry Mariani, ancien ministre de Nicolas Sarkozy, confirme la confiance à notre liste de rassemblement. Issu de l’UMP, maintenant Les Républicains, Thierry Mariani veut être un véritable moteur de la recomposition de la droite. Fidèle à ses valeurs, La Droite Populaire ne fait aucune compromission pour les échéances à venir.

Je vous annonce également qu’Emilie Gérard, représentante de la Droite Populaire, rejoint également notre liste « Un Nouveau Cap pour Saint-Raphaël »

À l’heure où les candidats de notre Ville n’affirment pas une ligne claire et une solide colonne vertébrale dans cette élection ; par électoralisme ou alors par manque de légitimité, je suis le seul candidat à afficher mes valeurs et mes convictions.

Il est bon de vous clarifier la situation à moins de deux mois du premier tour :

Madame Hacquard parle de « Votre St-raph », en réalité c’est le Saint-Raphaël de Macron qu’elle propose, celui de la réforme des retraites, de la mondialisation.

Après il y a les vrais / faux candidats de la droite, avec Monsieur Cordina et Monsieur Masquelier.

Monsieur Cordina décide de partir sans étiquette, tout en demandant l’investiture Les Républicains et en s’affichant avec le pire du socialisme et du laxisme généralisé, en réalité il vous propose l’UMPS !

Concernant Monsieur Masquelier c’est le manque de légitimité, après avoir envoyé une élue pour obtenir l’étiquette En marche et un autre élu auprès des Républicains, les deux mouvements ont décidé de ne pas soutenir Monsieur Masquelier !

Il prône alors aujourd’hui d’être sans étiquette car cette élection n’est pas celle d’un parti, quelle cohérence ?

J’appelle dès à présent tous les raphaëlois de droite, à nous rejoindre afin de faire enfin entendre vos valeurs et vos convictions.

Le renouveau est en mars, mes chers amis, ensemble tout redeviendra possible.